Reportage

Escalade

1/10
2/10
3/10
4/10
5/10
6/10
7/10
8/10
9/10
10/10

Escalade en Briançonnais mai 2015

La fiche événement: http://www.oxygenepsa.fr/agenda-haut-val-durance-brianconnais-67.html


LocalisationAprès la chouette sortie Saussois organisée à la journée fin avril, celle-ci constitue le premier événement « consistant » du programme.
Le weekend prolongé de l’Ascension la bien nommée, présentait une opportunité de choix pour aller grimper. Avec la poésie et la musique, l’escalade reste en effet une des meilleures façon de joindre le ciel à la terre. Autrement dit, une manière originale d’exprimer sa spiritualité à l’occasion de cette fête chrétienne de circonstance, célébrée, il me semble,  le quarantième jour de la période commençant par le dimanche de Pâques...
Pour notre point de chute, le choix c’est porté sur le gîte VL2M situé au cœur de Briançon. Outre l’intérêt présenté pour son histoire et son architecture marquée de la patte Vauban, à la croisée de la vallée de la Durance, de la vallée de la Guisane, et de la vallée de Névache, Briançon est un lieu stratégique pour tout grimpeur qui se respecte. L’offre y est pléthorique. Avec les sites d’escalade sportive, les grandes voies, le terrain d’aventure, l’alpinisme, tout type d’escalade y est pratiqué. De plus, sa situation méridionale assure en principe un ensoleillement exceptionnel... En principe, seulement!...
Au programme, nous avions prévu des voies d’une longueur le jeudi, histoire de se mettre en chauffe et en appétit avant des perspectives bien plus ambitieuses. Nos plans ont malheureusement été contrariés par les effets d’une météo particulièrement capricieuse. En l’espace de quelques heures nous sommes passé de conditions estivales à hivernales. De 25°C le jeudi soir, nous nous sommes réveillé le vendredi sous la neige, dans un décor magnifique et anachronique. Ainsi, une ranTopodonnée hivernale sur la Croix de Toulouse, aura remplacé avantageusement l’escalade. Les deux jours suivants auront été plus conformes aux conditions de saison. Néanmoins, les résurgences de fonte abondantes anéantissaient toute perspective d’engagement en grandes voies. Nous avons donc été contraints de limiter nos évolutions aux itinéraires courts, sur des sites dont l’orientation dominante rendait possible un accès à des faces sèches.
Vignettes, Rocher Baron et Roche-Rousse à Embrun auront été nos terrains de jeu. Des secteurs variés et intéressants, toujours magnifiques, manquant toutefois d’envergure au regard des possibilités locales et du programme initialement envisagé. Cette sortie au demeurant sympathique, sera néanmoins marquée du goût amer de la frustration. Léger, mais bien réel.

 


Le séjour en imagesLien diaporama
Prochain événement: http://www.oxygenepsa.fr/agenda-cormot-remigny-73.html