Reportage

Ski

1/10
2/10
3/10
4/10
5/10
6/10
7/10
8/10
9/10
10/10

Freeride à la Clusaz janvier 2016

Bandeau

Fiche événement: Lien

 


Premier événement du programme 2016, la sortie ski à la Clusaz était attendue avec fébrilité. Un sentiment confus, mêlé d’impatience et d’anxiété nous animait depuis notre retour de congés de fin d’année. Car, en effet, en ce début de saison encore, la neige s’est fait attendre. Longtemps ! Noël est apparu sans neige. Nous avons en outre en mémoire, l’annulation de l’épisode La Clusaz 2015, vécue comme une grande claque qui résonne encore au fond du casque...

C’est alors, chacun crispé, les yeux rivés sur notre service météo préféré, que nous avons fiévreusement passé les derniers jours qui précédaient le départ. Et ô miracle, sans aucun doute le résultat de nos implorations communes, le ciel était enfin avec nous. Les précipitations se sont accentuées, les températures ont chuté. Toutes les conditions étaient enfin réunies pour que l’événement soit une réussite... Il était temps. Ouf !

Nous étions huit  jeunes et dynamiques adhérents Oxygènes déterminés à en prendre une bonne bouffée du côté des pentes enneigées de la Clusaz, à l’occasion du congés de fin de semaine. Dynamiques, certes, jeunes, ... plus tant que cela. Merci à Alex, Jo’ et Benj’ de nous avoir abaissé significativement la moyenne d'âge sous le seuil de la décence. Sans vous, c’est 52 ans de moyenne qu’il nous aurait fallu avouer !...

Ainsi, au gré des possibilités du terrain et des conditions météo au demeurant extrêmement variables,  avons trainé nos rhumatismes, lumbagos et autres tendinites, presbytie, calvitie et prothèses dentaires sur les divers massifs du domaine de la Clusaz et de Manigod, comme il se doit, en marge de tout domaine balisé...

Le terrain était tout neuf, tout frais, immaculé. Nous avons profité, voire abusé, d’une neige abondante, profonde, facile, tolérant toutes les fantaisies et approximations techniques. Sur ce terrain de jeu extraordinaire, chaussés de ce qui se fait sans doute de mieux en matière de skis freeride, nous étions les rois. Et comme tout bon monarque tyrannique qui se respecte, nous avons abusé de nos pouvoirs. Notamment pour saccager convulsivement tous les espaces immaculés qui se présentaient sous nos spatules. Toute la journée du samedi, nous avons frénétiquement œuvré à rayer la montagne, de haut en bas et ... de haut en bas...

Après une agréable soirée et une nuit reconstituante passées au Kookaboora, magnifique et confortable chalet de Didi,  quelle ne fut pas notre surprise, le dimanche matin, de constater que ces foutues chutes de neige de la nuit avaient anéanti le travail considérable de la veille !... Toutes les faces présentaient de nouveau un aspect vierge de toute trace. De rage, les bâtons entre les dents, nous sommes alors repartis à la charge pour la journée, redoublant d’énergie avec pour objectif de remettre les pentes au moins dans l’état de dégradation de la veille...

Objectif atteint. Lorsque dimanche soir,  nous avons repris la route pour Paris,  investis du sentiment du devoir accompli, nous avions retrouvé un état de parfaite plénitude. Les massifs de la Clusaz portaient enfin notre signature... Quelque chose me dit que ce n'est peut-être pas pour l’éternité. Peu importe, nous reviendrons. C'est promis!

Un grand merci à Fréd et à Lolo nos supers guides, négociants en bien-être altimétriques, pour leur sympathie et la qualité de leur programme. Encore une fois, ils ont su nous faire profiter des bons endroits aux bons moments et nous ramener à bon port en dépit parfois d'un brouillard aussi dense que la circulation Parisienne aux heures de pointe... C'est pour dire !...
Merci à Didi pour son accueil. Seul regret, ne pas avoir pu profiter assez longtemps du magnifique chalet !...
Merci à tous les participants pour leur dynamisme, leur enthousiasme et leur bonne-humeur quelles que fussent les conditions….
Une petite pensée pour notre malheureux Olivier qui souffre d’une entorse au genou. Nous lui souhaitons un excellent et très rapide rétablissement.

A très bientôt.


La sortie en images : Diaporama complet