Reportage

Ski

1/12
2/12
3/12
4/12
5/12
6/12
7/12
8/12
9/12
10/12
11/12
12/12

Freeride à La Grave 2017_1

Fiche événement: Lien sur la page

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

Rien de telle qu'une séance de masothérapie en haute altitude!...

Si, si. Vous l’avez bien lu. Vous n’avez pas la berlue!... La fiche événement nous annonce un programme sur La Clusaz. Pour autant, je vous gratifie d’un reportage sur La Grave. La faute au manque de neige. La pénurie marquée sur la Savoie nous a en effet  conduit à réviser notre copie quelques jours avant le départ et à envisager la délocalisation de la sortie.   Non pas que l’enneigement soit franchement meilleur dans les Hautes-Alpes, mais, domaine de haute montagne culminant à 3600m, La Grave garantit une réserve appréciable et de multiples possibilités d’itinéraires . De quoi sauver la sortie de manière honorable.

En dépit de la réputation du lieu et de l’engouement qu’il suscite au sein du milieu freeride, nous avons étonnamment perdu une partie de l’effectif dans l’opération. Initialement 12 glisseurs étaient inscrits. C’est  finalement à 8 que nous nous sommes présentés au chalet de Snowlegend samedi matin. 4 snowboarders et 4 skieurs tous fébriles  à l’idée d’aller fouler la neige  abondamment tombée la veille sur les sommets.

Compte-tenu de la situation, l’accès au domaine fut assujetti à la décision de la commission de sécurité qui à l’aube était montée prendre connaissance des conditions de stabilité du terrain. A 10h30 le verdict est tombé : Accès autorisé! Ouf!... Mais gaf! La neige tombée en abondance  sur un terrain n’assurant à priori aucune cohésion incite à respecter un certain nombre de règles essentielles. Gasp! Autant dire que nous sommes très heureux de remettre notre sort entre les mains expertes de nos guides Lolo et Pierre, qui, pour y évoluer toute la saison depuis des lustres, connaissent parfaitement le lieu et ses singularités nivologiques. Notons que l’observation du glissement spectaculaire de quelques plaques aura donné du crédit aux conseils de prudence appuyés émis par la commission de sécurité du matin…

Samedi, un temps plutôt couvert nous aura accompagné toute la journée. La visibilité était pour autant convenable. Des conditions tout à fait satisfaisantes qui nous auront permis de fouler les premières neiges profondes de la saison et d’en tirer le plus grand plaisir!...
Comme à chaque fois, nos guides ont su nous dénicher les petits coins secrets où il fallait se trouver au bon moment pour y profiter de conditions rêvées. Au fond des combes, la neige était abondante, légère, profonde et le plus souvent nous étions les premiers à la fouler. Sensation unique que de glisser ainsi avec les bons outils au pied. Comment vous décrire les sensations? Nous avions l’impression rare, unique et magique d’évoluer en tapis volant. Ceux qui pratiquent régulièrement ce moyen de transport apprécieront la comparaison. Tant pis pour les autres! Le point d’orgue de la journée aura été la descente des couloirs Banane et Patou tous les deux en super condition…

Dimanche, un soleil radieux inonde le massif. Les températures  quant-à elles sont annoncées particulièrement basses. Voyez plutôt: -18°C à 7h à La Grave, -26°C à 3200m en milieu de journée. Et qu’en est-il au sommet venté du dôme de la Lauze à quelques 3600m d’altitude?...
L’essentiel des petits coins secrets ayant été débusqué, il est maintenant difficile de trouver à faire sa trace. Le massif est désormais tout rayé, trafolé, sagouiné! Ainsi, il est convenu aujourd’hui d’aller chercher les secteurs qui se méritent en mode Freerando. Mais, kékseksa le Freerando?  C’est simple: on colle des peaux de phoque (de synthèse, le phoque… Que Brigitte Bardot soit rassurée!) sur les semelles, on déverrouille les fixations articulées devant le pied, et hop, c’est parti pour une ascension en foulées glissées type rando ski. Au programme, grimper au sommet  du dôme de la Lauze et redescendre les pentes vierges du glacier de la Girose. 400m de dénivelé positif à petits pas avec des enclumes aux pieds. Ce n’est pas la mer à boire, fut-elle de glace!...  Un peu plus tard dans la saison, un téleski dessert le sommet. Aujourd’hui on grimpe dans une trace de  dameuse. Certes ça manque un peu de poésie, et les amateurs de randonnée sauvage vont crier au scandale. Mais nous, on s’en fout! C’est beau, on est seuls, le silence est roi, le panorama est magnifique, et la promesse d’une descente extraordinaire nous donne des ailes (sauf peut-être à Jean-Mi)…
Arrivés au sommet, la brise nous saisit. La température doit avoisiner les -30°C. Avec le vent, c’est redoutable! Pourtant, le  décor extraordinaire me motive à ôter mes gants pour faire des photos. Erreur! Car d’une part, compte-tenu des  conditions de température, mon appareil (photo!...) ne fonctionnait plus. D’autre part, j’ai vite et longtemps regretté avoir pris la décision de me mettre mains nues. Quelques interminables secondes auront été nécessaires pour décoller et ranger les peaux, et adopter la configuration descente.
En dépit d’une terrible onglée et de fortes douleurs aux pieds qui en d’autres circonstances m’auraient « gâché la vie », notre descente (elle, au moins!) a tenu ses promesses. Quel bonheur! Un bonheur singulier ou plaisir et douleur sont intimement liés. C’est le propre de la masothérapie de haute altitude, idéale pour se remettre d’équerre après une semaine professionnelle harassante!....Une magnifique descente qui n’aura malheureusement pas pu être immortalisée, mon appareil (photo!...) ayant lâché prise… Vous n'aurez alors pas d'autre solution que  de nous croire sur parole…

Pour une sortie qui a bien failli passer à la trappe, elle s’en sort merveilleusement bien. Nous en garderons un excellent souvenir (sauf peut-être Jean-Mi)...

J’adresse un grand merci à nos sympathiques guides ainsi qu’à nos vaillants participants et leur dit à bientôt.

______________________________________________________________________________________________________________________________________

La sortie en images : Lien sur le diaporama complet
Prochain événement: Lien sur la page