Reportage

Ski

1/12
2/12
3/12
4/12
5/12
6/12
7/12
8/12
9/12
10/12
11/12
12/12
Olivier
Alexandra

Freeride à La Grave mars 2015

La fiche événement: Lien

Au programme des événements ski Oxygène_PSA, la sortie à La Grave apparait récurrente depuis presque une décennie. Atypique, exigeante, tant en terme de technique que de condition physique, voire de prédisposition psychologique, la formule est très clivante. Certains ne viendront jamais. D'autres, après une première expérience ne reviendront plus. La plupart, après y avoir gouté, ne jurent que par cette sortie considérée dès lors comme incontournable...
Ainsi, La Grave est "LA" sortie freeride du programme. Attendue avec impatience par les habitués, avec une pointe d’angoisse pour qui n’a pas encore eu la chance d’y être allé, l’événement ne laisse assurément pas de marbre…
Nous étions huit candidats à l’aventure, dont quatre découvraient totalement la formule.
En dépit de conditions de terrain et météo les pires que j’ai pu connaitre depuis que je fréquente les lieux, nos nouvelles recrues ont étonnamment accroché (Aussi bien sur, sur la glace, omniprésente lors de cette édition particulière). Ils ont aimé cette ambiance de haute montagne, ambivalente, à la fois attirante, et terriblement hostile, ces espaces sauvages, ces décors grandioses et magnifiques, ce fantastique terrain de jeu d’un moment sur lequel nos guides, dont la nonchalance de façade n'a d'égale que le  professionnalisme hors pair qu'elle masque, ont su nous trouver "les p'tits coins qui vont bien" dont ils gardent précieusement le secret... Mais j’arrête là ma rhétorique à deux balles pour laisser la place au témoignage éloquent de deux de nos nouvelles recrues.

 

Alexandra :Alexandra  « Gros coup de coeur pour cette première expérience de freeride, mon baromètre de sensations a explosé ! Pourtant, dans le van qui nous emmena à la Grave je ne savais pas trop dans quoi je me lançais, une sortie freeride avec les collègues de mon père... Eh bien je resigne pour l'année prochaine! Trois jours de glisse surréalistes.
La Grave, l'endroit rêvé pour expérimenter la montagne à l'état pur : couloirs, poudreuse, descente dans les mélèzes... tout ça sur fond de glaciers et monts enneigés. Cet endroit est tout simplement magique et magnifique - y aurait-on même croisé une météorite glacée ??
Un grand merci à toi Michel pour cette organisation d'enfer qui assure le plein d'adrénaline! Merci à nos deux guides, Pierre et Tony, pour leurs bons plans et leur coolitude. Et merci à vous tous, la team de freeriders 2015 la bonne ambiance et l'enthousiasme général qui ont rendu ce week end incroyable !
A l'année prochaine ! »

 

Olivier : Olivier « La Grave : Enormissime!  Ce n’est pas une station aseptisée,  c’est un spot brut. La Meije ce n’est pas une montagne c’est une maitresse accueillante et généreuse mais… ses pentes, ses dénivelés, ses glaciers, ses espaces vierges, ses couloirs abruptes, ses forets imposent le respect et la modestie. Le salut et le vouvoiement est de rigueur face à cette grande dame qui s’offre à vous...
La veille du départ, grosse pression : serais-je à la hauteur malgré mes décennies de ski et mon bagage technique ? Car à la Grave on ne part pas skier , on part rider. En tant que bizut serais-je à la hauteur du groupe ? Car il y a des mordus, faudrait pas les ralentir tout de même.
Ce groupe : exceptionnel , passionné, jovial : un régal! Le tout encadré par un GO dévoué (je me demande comme moi ce qu’il fait en région parisienne celui-là !! lol)... Bref une logistique aux petits ognons, non, au petits reblochons. Un Ski-shop au top , des guides fantastiques . Voilà tous les paramètres pour une réussite assurée.
Bilan : 3 jours surréalistes , l’impression d’être ailleurs, sur une autre planète. Du grand ski , une ambiance, des bonnes bouffes, de l’effort, de l’adrénaline, de l’orgasme, des courbatures. La montagne est depuis longtemps une drogue pour moi mais à la Grave, j’ai pris un grand shoot. Impensable de ne pas y revenir, déjà pour retrouver la partie de moi qui est restée là-bas. Et puis, j’ai encore tellement à apprendre ….
 Voilà, je ne suis plus un simple skieur. Alors pour cela, Merci Madame, Merci Michel, Merci à tous!
PS : Ah si,  un regret : pourquoi je ne suis pas venu plus tôt ? la vie est ainsi , faite d’erreurs. Non pas d’erreurs, de non-choix. Alors maintenant j’ai choisi … »...

Merci à tous pour votre enthousiasme, votre pêche, votre bonne humeur et votre convivialité. Merci à Pierre et Tony, nos guides,  qui ont sû tirer toute la quintessence des lieux en dépit d'un context de terrain difficile.
A très bientôt.

La sortie en images:

Diaporama: Lien

Pour vous mettre véritablement dans l’ambiance, la video extraite des dizaines de milliers de kilomètres d’enregistrement vibrants et trépidants de la Gopro de Sébastien: Lien

Prochain événement:  Lien